Je (suis une) peste à Budapest

Cet article est placé sous le haut patronage d’Edith Piaf (dont j’ai les chansons en tête grâce à mon voisin portugais qui écoute la radio à fond, ce qui m’oblige à faire des jeux de mots foireux pour exorciser) et sponsorisé par l’amicale Bon Appétit Bien Sûr. A vos risques et périls… Publicités

Bosser à Ouessant

C’est quoi ton travail Marie B ? Je voulais consacrer ce 6e chapitre à mon deuxième weekend d’exploration ouessantine, mais je me suis avisée qu’avant, ce serait pas mal que je vous parle un peu de la raison première de ma présence ici (non, la réponse n’est pas « pour les phoques ») : le boulot. Concrètement, j’ai été … Lire la suite Bosser à Ouessant

Ouessant : ce que mes premiers jours m’ont appris

Ce que j’ai appris Après 5 billets, je vais conclure ici le récit de mes premiers jours sur Ouessant (non, même après 8 années d’études, de mémoires et autres exposés en tous genres,  je ne sais toujours pas être concise) en essayant de lister ce que j’ai retenu. Il n’y a pas beaucoup de photos … Lire la suite Ouessant : ce que mes premiers jours m’ont appris